De la citation à l’incitation : qui parle, et pour qui ?

Les enseignements spirituels les plus répandus sont d’une grande pauvreté. Au lieu de nous apprendre à être libres, ils créent de nouvelles illusions.

Tout comme les religions qui entretiennent des mythes infantiles, la spiritualité orientale nous apprend, entre autres naïvetés, que l’altruisme est mieux que l’égoïsme, ou que le bonheur est préférable à la souffrance.

Ces enseignements constituent une forme de pensée positive, respectable en tant que pratique. En général on omet de préciser qu’il ne s’agit que d’une pratique, on nous dit plutôt que nous allons rayonner vers l’extérieur et ainsi modifier notre entourage. C’est là que nous basculons dans la croyance, donc dans l’ignorance.

Tous les enseignants que j’ai entendus professer de telles inepties se sont retrouvés confrontés au réel, à l’adversité. Croyez moi, leur réaction désespérée n’a jamais été le reflet de leur belles paroles.

Dans un centre Shinto que j’ai fréquenté durant des années, on pouvait lire sur le mur « Quoi qu’il t’arrive, accepte avec le sourire, dans le plus grand amour de Dieu ». C’est autour du maître lui-même qu’il s’est produit un événement dramatique, il ne l’a pas accueilli avec le sourire. J’ai plusieurs exemples de ce type, mais n’en ai aucun qui irait dans l’autre sens, qui ferait de la pensée positive un super-pouvoir.

Quelle que soit la Réalisation apparente de la personne qui enseigne, n’attendez pas qu’elle vous apprenne à vivre mieux. Personne ne doit vous dire comment vous devez vous comporter socialement, sexuellement, ou concernant votre alimentation. Nous avons tous le même accès à l’information, ce n’est pas à votre enseignant de décider de ces aspects de votre vie.

Observez les différentes démarches, la personnalité, la conduite des enseignants de sagesse. Soit ils ne sont aucunement différents des gens n’ayant aucune pratique, soit leur vie elle-même est une pratique, mais ne constitue pas pour autant un idéal universel. Tout ce que nous cherchons à l’extérieur, nous ne le verrons pas à l’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *