Du charisme à la carrière

J’ai parfois été impressionné par la présence de certain(e)s enseignant(e)s. En plus de la profondeur de l’enseignement, il règne parfois à leurs côtés une ambiance énergétique presque palpable, qui donne une autre dimension à la pratique.

L’enseignant(e) est souvent objet de toutes nos projections, de notre recherche de perfection ; perfection qui n’a pas de valeur universelle, mais se fonde sur des préjugés moraux et temporels. Tout ce qui est exprimé dans l’univers est œuvre de cet univers, tout est énergie. Nos représentations nous limitent, créent des attentes qui ne s’alignent pas avec certaines parts de l’Existant.

À deux reprises, alors que je partageais avec des amis cette sensation de shakti (énergie) ressentie en présence de certaines personnes, ceux-ci m’ont renvoyé au charisme dont il s’agissait. Pour moi le charisme n’était qu’une apparence, une arme innée de séduction. Mais puisque tout est énergie, c’est bien ce qui se manifeste, une énergie de conscience, de pensée, de parole, reliée à une certaine source. Le charisme, c’est la shakti qui s’exprime à travers quelqu’un.

L’enseignant(e) de Yoga n’est pas différent(e) des gens qui n’ont aucune pratique, c’est une personne ordinaire. Une pratique investie a pu opérer des changement intérieurs, mais qui souvent ne correspondent pas à nos attentes ou à nos projections. Toutefois l’expérience du Yoga peut nous faire rayonner d’une énergie qui nous dépasse, et ne nous appartient pas. Cette énergie peut être dédiée à l’enseignement, et orientée vers notre propre intériorité. Nous pouvons aussi en faire une arme de séduction, usant de ce charisme à des fins plus personnelles, nourrissant l’ego. La pratique du Yoga doit être un espace, une lumière dans nos vies. Mais ce n’est qu’un moyen, nous ne devons pas redéfinir notre existence sociale et mondaine par son biais.

Certes la pratique nous transforme, et nous donne un nouveau pouvoir. Le réel pouvoir n’est-il pas celui de ne pas le prendre, d’y renoncer ?

3 réflexions au sujet de « Du charisme à la carrière »

  1. Annick

    Renoncer au renoncement, et utiliser ses pouvoir : un acte de générosité ?
    Renoncer aux pouvoirs est préconiser pour atteindre la libération ….. Kaivalya, la solitude de la réalité existentielle.
    Mais sinon, il est possible de faire le choix de renoncer, à kaivalya, et exercer les pouvoir acquis, en servant l’humanité. Amma en est un exemple vivant, il est dit qu’elle a renoncer à sa propre libération pour servir l’humanité (Quel Sannyasa !!!!).
    Il est effectivement plus courant d’exercer les pouvoirs de façon égocentrique, ambitieuse, destructrice.

    Il me semble que la réalité du pouvoir est bien dans l’exercice de celui ci et peut rester une opportunité de dissolution de l’ego (avec une bonne dose de discernement). Alors que le renoncement à un pouvoir acquis dans l’espérance de la libération peut être l’émanation d’une forme d’avidité spirituelle …..?

    Répondre
  2. Arnaud K.

    Oui. Je parlais essentiellement de renoncer à utiliser ce qui ne nous appartient pas à des fins personnelles.Car ce serait une forme de manipulation. Pour le reste, notre part de choix est très limitée, nous ne pouvons qu’observer.

    Répondre
  3. besson monique

    « Toutefois l’expérience du Yoga peut nous faire rayonner d’une énergie qui nous dépasse, et ne nous appartient pas. Cette énergie peut être dédiée à l’enseignement, et orientée vers notre propre intériorité »

    Je ne pense pas à « rayonner » dans le sens de manipulation.

    Tout au contraire, dans la vie de tous les jours, les personnes que l’on croise même un court instant, ressentent et apprécient cette énergie et cette joie gratuites ; ça se voit dans leurs yeux, leur sourire, leur comportement, leurs réflexions..
    et l’amour que l’on donne ne s’épuise pas, il se répand tout aussi gratuitement et gentiment.
    Pas question d’égo, c’est un émerveillement !
    Des personnes rayonnent et nous « rechargent », dynamiques, pleines de compassion,
    certains jours c’est à notre tour et plus on le pratique, plus c’est évident.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *